Hardening consulting

Retours sur le SSTIC 2014

Parmi les conférences qui m'ont un plus émoustillées que les autres:

  • Celle sur la sécurité des boxes ADSL. L'approche est rigolote car d'habitude on recherche plutôt des choses en attaquant la box sur son interface ethernet: celle qui a la majorité des services publiés. Là, les attaquants ont décidé de s'attaquer à l'interface ADSL et de se faire passer pour le DSLAM pour faire du man-in-the-middle sur la ligne téléphonique. Ils ont trouvé des trucs sympas avec des boxes qui acceptent des mises à jour maison. De plus l'attaque semble plus que pertinente car la surface d'attaque (la ligne téléphonique) est généralement peu protégée et en plus sur la voie publique: on peut déployer le dispositif d'écoute sans gros risques dans une armoire téléphonique dans la rue. Petit détail rigolo les boxes étaient anonymisées (box A, B, C, D) sauf que sur un des slides la configuration ATM était montrée et en cherchant, on trouvait qu'une des boxes était une FreeBox :)

  • Toute la série de talks du mercredi matin, orientés AD et windowseries, étaient très intéressants et montraient bien le faible degré de maîtrise des SI à base d'AD ;

  • J'ai bien aimé aussi celle sur la sécurité des ordivisions (smart TV) avec des failles très vieilles de libUpnp toujours présentes ;

  • le talk sur le bootkit revisited m'a plu, car c'était plein de tricks bas niveau au moment du boot pour finalement compromettre le windows ;

  • les conférences présentées par Quakslabs étaient vraiment de très bonne qualité, celle sur le scan de ports à grande échelle m'a rappelé de vieux souvenirs du temps d'intranode ;

  • un talk que j'ai trouvé très intelligent sur les implémentations de librairies cryptographiques. On a entendu tellement de bétises suite à heartbleed, que c'était bien d'entendre un peu de bon sens ;

  • beaucoup de bon talks le vendredi, mais c'est vraiment la conférence de cloture sur miasm qui m'a le plus ravi. J'espère qu'elle sera en vidéo car on rigolé pendant tout le talk.

Note: les slides arrivent sur les pages du programmes, sans doutes bientôt les vidéos.

Commentaires